Récemment, on a avancé un peu:
- on a changé l'évier de la cuisine, et du coup on a un meuble en dessous, alors qu'avant l'évier était posé sur deux montants en Siporex et dessous il n'y avait rien. En fait on a surtout deux portes, laides et pas alignées, et ça permet de ranger des choses hors de vue et hors de poussière. c'est un progrès. On envisage d'acheter une façade de meuble, en pin ou chêne par exemple (ça reste à voir) et de la poser sur le devant. En façade quoi. Normal pour une façade. Un cadre, deux portes, deux poignées en bois massif.
- on a désormais une partie de la terrasse qui est abritée du soleil. Et de la pluie aussi, mais en été c'est surtout le soleil qui pose problème. Maintenant on peut profiter de la terrasse pendant la journée, alors qu'avant, si on s'aventurait à faire un barbecue en terrasse, il fallait vite rentrer à l'ombre après avoir retourné les brochettes / papillotes / tranches de légumes, pour ne pas cramer sur place presque aussi vite que la nourriture. En mi-saison on pourra aussi en profiter pour profiter de l'air frais et du calme extérieur, même les jours de pluie, et manger / paresser / jouer aux échecs etc. à l'abri des intempéries.

Photos prochainement, si vous les demandez.

Pendant ce temsp les fissures s'agrandissent de partout, zhom pense (et dit) que je ne dois pas m'inquiéter mais ça ne sert à rien, je m'inquiète.
L'escalier de l'entrée donne des signes bizarres. Plusieurs marches se fendillent. On dirait que le mur sur lequel s'appuient les marches est en train de bouger dans un certain sens et que le sol sur lequel est construit l'escalier bouge dans un autre sens. Il doit y avoir sous la maison l'équivalent miniature de la faille de San Andreas. Ou quelque chose comme ça. Une zone de subduction, ou alors de transcurrence (on dit aussi coulissage).