Si dans votre cuisine volettent de petits papillons gris dès que vous allumez la lumière, la nuit tombée, et que dans votre sachet de pâtes ou de lentilles se forment de petits grumeaux accrochés aux parois comme par de minuscules toiles d'araignée, alors sans doute hébergez-vous une petite colonie de mites alimentaires (et leurs centaines de petits vers blancs).
Même que parfois on les entend les soirs d'été... on entend comme un petit bruit de paquet alimentaire qu'on tapoterait... et pourtant ce ne sont ni rats ni souris, c'est quand la bête rentre dans votre sachet de pâtes.

Comment faire?
Ou bien on s'en débarrasse, ou bien on vit avec.
Chez nous, pour l'instant, on vit avec, parce que s'en débarrasser n'est pas facile et implique de gaspiller de la nourriture (d'autant plus que pour zhom, une mite, c'est de la nourriture).

1. Comment se débarrasser des mites alimentaires?
Il faut d'abord jeter / utiliser tous les aliments susceptibles d'être infestés : pâtes riz biscuits farines chocolat sucreries... et même certains fruits ou légumes (on dirait qu'elles aiment les patates un peu ramollies).
Quand je dis utiliser, c'est parce que jeter c'est dommage. Si vos aliments sont bio ils feront du très bon compost (et même s'ils ne le sont pas). Si vous avez des animaux à la maison ils seront ravis de vous aider à finir les boîtes. Si c'est des graines ou des céréales pour petit déj on peut faire des boules de graines pour nourrir les oiseaux l'hiver.
Pensons à éviter le gaspillage, quoi.
Ensuite, jeter les emballages, dépoussiérer, puis nettoyer à fond. La javel ou le vinagire pour tuer les z'oeufs restants. Des produits spécifiques existent mais je n'ai pas testé (des trucs bio aux phéromones notamment), sinon la lavande permet de prévenir la réapparition des bébêtes, semble-t-il. Le laurier peut-être aussi.
La galère c'est que la bête pondrait ses oeufs dans le bois, d'où réapparitions à prévoir.

2. Comment vivre avec les mites alimentaires?
Ca, c'est l'option "j'ai pas envie de jeter toutes mes provisions juste à cause de ces sales bêtes, ça coûte cher la bouffe, et en plus il me faudra du temps avant d'être sûr qu'il n'y en a plus".
L'idée c'est de ne plus faire de provisions, de consommer petit à petit ce qui est dans la maison, donc potentiellement infesté, mais sans manger de mites.
NB : Cela ne concerne pas zhom qui est ravi d'horrifier tout le monde en mangeant des mites les soirs d'été. Cela concerne titane, par contre, qui non seulement évite de manger de la viande, mais en plus évite de manger ce qui ressemble à des larves immondes ou à des trucs ailés gris tout cacabeurk.

A chaque ouverture de paquet, ouvrir l'oeil, pour repérer si visiblement il y a eu des visites ou non.
Si tout paraît sain, consommer jusqu'à preuve du contraire. Conserver au frigo le paquet entamé.
En cas de découverte d'un paquet potentiellement visité : on peut quand même consommer si on a du courage. La mite n'est pas toxique. Il s'agit alors d'éliminer le parasite avant consommation, à moins de vouloir jouer à Fear Factor ou Koh Lanta.
On peut d'abord éliminer la partie visitée si c'est assez facile à voir. Si on ne peut pas savoir quelle partie a été visitée, c'est plus complexe. Suivez la marche à suivre.

Supposons que vous ouvrez un paquet de riz:
D'abord, le déverser dans une assiette ou plusieurs assiettes. Trier avec les doigts. Le riz c'est de couleur clair alors c'est facile de repérer la mite. Pour les lentilles vertes c'est un peu plus galère.
Faire chauffer l'eau normalement, mais en mettre un peu plus que d'habitude.
Verser le riz (ou les pâtes ou ... bref).
Attendre quelques secondes : en cas de larves ou autres habitants, ils vont remonter immédiatement à la surface. Il suffit de les repêcher comme si on écumait. Pas de souci, on les voit bien si la hauteur d'eau est suffisante pour séparer le riz qui cuit de ce qui flotte.
Surveiller la surface pendant une ou deux minutes et touiller pour vérifier qu'il ne reste "personne".

Et pi voilà. Le riz, les pâtes, c'est facile de trier. Dans le cas de lentilles vertes ou noires, il vaut peut-être mieux jeter tout le paquet...
L'autre jour j'ai cuit des lentilles corail, donc j'aurais dû voir les bestioles, hein. Mais j'ai été bête, j'ai d'abord préparé mes oignons blondis, quelques poivrons, et mis des herbes de Provence, avant de mettre les lentilles. Grosse erreur. Rien ne ressemble plus à un parasite qu'un fragment d'herbe de Provence (thym ou morceau de romarin) qui flotte en surface. En plus les lentilles (même rincées) ça fait un paquet d'écume dès le début de la cuisson, pas facile. Et puis des fois il y a des peaux et des bouts de germes qui remontent, et ça ressemble un peu à des bébêtes.
Je me suis usé les yeux à surveiller le dessus de l'eau. J'ai récupéré une bestiole ou ce qui ressemblait à une bestiole, pas sûre...

L'idée de manger un aliment qui a été en contact avec les bestioles est peut-être épouvantable pour certains. Pas pour moi, et pourtant je ne suis pas trop du style "Koh Lanta", mangeons des larves vivantes, etc. Si on peut voir avec ses yeux que les bêtes sont parties, on n'a pas trop de mal à manger. Enfin ça doit dépendre des personnalités évidemment. Ou alors c'est l'habitude de voir des sales bêtes dans les paquets de bouffe : à la longue on est moins dégoûté, on finit par juste vouloir manger tranquille.

Voilà, voilà. Et puis petit à petit, il faut épuiser les provisions et ne pas racheter d'épicerie susceptible d'être attaquée. Quand les stocks arrivent à leur fin, tout nettoyer au vinaigre comme nous disions, puis conserver la bouffe à l'abri (frigo par exemple) pendant un certain temps avant de re-stocker des provisions.

Prévention:
Lavande, laurier, ou les huiles essentielles associées.
Anne de blog bio propose de stocker 24h au congel les nouveaux achats de produits appréciés des mites.

Une autre piste : petit à petit, s'équiper d'emballages hermétiques ou simplement de bocaux pour remplacer les sachets du commerce (les bocaux de sauce pour pâtes, pour stocker les pâtes, c'est pas bête).
Si vous avez d'autres trucs qui marchent...

Ici un article qui list eplusieurs blogs traitant du sujet.